brancher
Modèle standart

Modèle standart

Modèle standart

Modèle standart (web search)

Le modèle standard de la physique des particules est une théorie qui concerne l'électromagnétisme, les interactions nucléaires faible et forte, et la classification de toutes les particules subatomiques connues. Wikipédia

favicon
google.com
Modèle standard

Modèle standard (web search)

favicon
google.com
Modèle standard de la physique des particules — Wikipédia

Modèle standard de la physique des particules — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Modèle standard des particules élémentaires avec les trois générations de fermions, les bosons de jauge (quatrième colonne) et le boson de Higgs (cinquième colonne). Le modèle standard de la physique des particules est une théorie qui concerne l'électromagnétisme, les interactions nucléaires faible et forte, et la classification de toutes les particules subatomiques connues. Elle a été développée pendant la deuxième moitié du XXe siècle, dans une i...

favicon
wikipedia.org
Boson de Higgs — Wikipédia

Boson de Higgs — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BEH. Événements candidats au boson de Higgs dans des collisions entre protons au LHC. En haut, dans l'expérience CMS, une désintégration en deux photons en vert. En bas, dans l'expérience ATLAS, une désintégration en quatre muons en rouge.Propriétés physiquesMasse125,35 ± 0,15 GeV (CMS 2019)[1] 124,97 ± 0,24 GeV (ATLAS 2018)[1] 125,03+0,26−0,27(stat)+0,13−0,15(sys) GeV c−2 (CMS 2014)[2] 125,36 ± 0,37 (stat) ± 0,18 ...

favicon
wikipedia.org
Boson de jauge — Wikipédia

Boson de jauge — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En physique des particules, un boson de jauge est une particule élémentaire de la classe des bosons qui agit comme porteur d'une interaction élémentaire. Plus spécifiquement, les particules élémentaires dont les interactions sont décrites par une théorie de jauge exercent l'une sur l'autre des forces par échange de bosons de jauge, généralement sous forme de particules virtuelles. Types de bosons de jauge[modifier | modifier le code] Le modèle stan...

favicon
wikipedia.org
Quark — Wikipédia

Quark — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Propriétés généralesClassification FermionsCompositionÉlémentairePropriétés physiquesMasse • u : 2,01 ± 0,14 MeV.c-2 • d : 4,79 ± 0,16 MeV.c-2 • s : 80 à 130 MeV.c-2 • c : 1,15 à 1,35 GeV.c-2 • b : 4,1 à 4,4 GeV.c-2 • t : 173,34 ± 0,76 GeV.c-2Charge électrique • u : +2/3 e:+1,068×10-19 C • d : -1/3 e : -5,34×10-20 C • s : -1/3 e : -5,34×10-20 C • c : +2/3 e : +1,07×10-19 C • b : -1/3 e : -5,34×10-20 C • t : +2/3 e : +1,07×10-19 CSpin 1/2modifier - ...

favicon
wikipedia.org
Lepton — Wikipédia

Lepton — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En physique des particules, un lepton est une particule élémentaire de spin 1⁄2 qui n'est pas sensible à l'interaction forte. La famille des leptons est constituée des électrons, des muons, des tauons, des neutrinos respectifs et des antiparticules de toutes celles-ci. Le terme lepton provient du mot grec λεπτός / leptós (« léger ») et se réfère à la faible masse du premier lepton découvert, l'électron, par rapport aux nucléons. Propriétés[modifier...

favicon
wikipedia.org
Interaction faible — Wikipédia

Interaction faible — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Interaction. L'interaction faible (aussi appelée force faible et parfois force nucléaire faible) est l'une des quatre interactions fondamentales de la nature, les trois autres étant les interactions électromagnétique, nucléaire forte et gravitationnelle. Elle est responsable de la désintégration radioactive de particules subatomiques et est à l'origine de la fusion nucléaire dans les étoiles. Elle affecte toutes le...

favicon
wikipedia.org
Boson — Wikipédia

Boson — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Photons émis dans le faisceau cohérent d'un laser. En mécanique quantique, un boson est une particule subatomique de spin entier qui obéit à la statistique de Bose-Einstein. Le théorème spin-statistique différencie les bosons des fermions, qui ont un spin demi-entier. La famille des bosons inclut des particules élémentaires : les photons, les gluons, les bosons Z et W (ce sont les quatre bosons de jauge du modèle standard), le boson de Higgs récemm...

favicon
wikipedia.org
Préon — Wikipédia

Préon — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.En physique des particules, les préons sont assimilables à des particules ponctuelles, sous-composants hypothétiques des quarks et des leptons[1]. Le concept a été formulé par Jogesh Pati (en) et Abdus Salam en 1974. L'intérêt pour les modèles à préons a culminé dans les années 1980, mais a décru lorsque le modèle standard de la physique des particules s'est établi avec succès et qu'aucune preuve expérimentale directe n'a permis de mettre en évidenc...

favicon
wikipedia.org
Interaction forte — Wikipédia

Interaction forte — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes » (septembre 2017). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. L'interaction forte lie les quarks dans les nucléons, ici dans un proton. De la même façon les neutrons sont liés entre eux par l'interaction forte, cepe...

favicon
wikipedia.org
Diffusion profondément inélastique — Wikipédia

Diffusion profondément inélastique — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Diagramme de la diffusion profondément inélastique d'un électron sur un proton par l'intermédiaire d'un photon virtuel. À l'issue de l'interaction le proton est devenu un ensemble de particules hadroniques marqué ici par la lettre X. Les lettres entre parenthèses identifient le quadri-vecteur énergie-impulsion de chaque particule. La diffusion profondément inélastique est un processus de diffusion entre particules. Ce processus est notamment utilis...

favicon
wikipedia.org
Charge de couleur — Wikipédia

Charge de couleur — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En physique des particules, la charge de couleur est une propriété des quarks et des gluons, reliée à l'interaction forte, dans le contexte de la chromodynamique quantique. Il est à noter que la « charge de couleur » des quarks et des gluons n'a aucun rapport avec un aspect visuel de la couleur[1]. Le choix du terme couleur est due à une analogie reliant la charge responsable de l'interaction forte entre des particules aux couleurs primaires qui on...

favicon
wikipedia.org
Fermion — Wikipédia

Fermion — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.En physique des particules, un fermion (nom attribué par Paul Dirac[1] d'après Enrico Fermi) est une particule de spin demi-entier (c'est-à-dire 1/2, 3/2, 5/2...). Elle obéit à la statistique de Fermi-Dirac. Un fermion peut être une particule élémentaire, tel l'électron, ou une particule composite, tel le proton, ou toutes leurs antiparticules. Toutes les particules élémentaires observées sont soit des fermions, soit des bosons (l'hypothétique matiè...

favicon
wikipedia.org
Oscillation des neutrinos — Wikipédia

Oscillation des neutrinos — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour un article plus général, voir neutrino. L'oscillation du neutrino est un phénomène de la mécanique quantique, selon lequel un neutrino créé avec une certaine saveur leptonique (neutrino électronique, muonique ou tauique) peut être mesuré plus tard en ayant une saveur différente. La probabilité d'avoir une mesure donnée de cette valeur varie de façon périodique alors que la particule se propage. L'oscillation du neutrino est d'intérêt tant théo...

favicon
wikipedia.org
Spin — Wikipédia

Spin — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spin (/spin/) est, en physique quantique, une des propriétés internes des particules, au même titre que la masse ou la charge électrique. Comme d'autres observables quantiques, sa mesure donne des valeurs discrètes et est soumise au principe d'incertitude. C'est la seule observable quantique qui ne présente pas d'équivalent classique[1], contrairement, par exemple, à la position, l'impulsion ou l'énergie d'une particule. Il est toutefois souvent...

favicon
wikipedia.org
Parité (physique) — Wikipédia

Parité (physique) — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Parité. La symétrie P ou parité, appelée aussi inversion de l'espace, est une opération au cours de laquelle le vecteur position subit le changement suivant[1] : ou encore, pour chacune de ses composantes Xi : L'électrodynamique quantique et la chromodynamique quantique possèdent la symétrie P. En revanche, l'interaction faible viole la symétrie de parité[1],[2]. Parité et symétrie miroir[modifier | modifier le cod...

favicon
wikipedia.org
Mécanisme de Brout-Englert-Higgs-Hagen-Guralnik-Kibble — Wikipédia

Mécanisme de Brout-Englert-Higgs-Hagen-Guralnik-Kibble — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En physique des particules le mécanisme de Brout-Englert-Higgs-Hagen-Guralnik-Kibble (BEHHGK, prononcé « Beck »), souvent abrégé (au détriment de certains auteurs) mécanisme de Brout-Englert-Higgs, voire mécanisme de Higgs, introduit indépendamment[1] par François Englert et Robert Brout[2], par Peter Higgs[3], et par Gerald Guralnik, Carl Richard Hagen et Thomas Kibble[4],[5] en 1964, décrit un processus par lequel une symétrie locale de la théori...

favicon
wikipedia.org
Boson Z — Wikipédia

Boson Z — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Z0. Le boson Z0 est une particule élémentaire de la classe des bosons. Il est l'un des trois bosons de jauge de l'interaction faible, la particule porteuse de l'interaction, les deux autres étant le boson W sous deux états opposés de charges électriques notés W+ et W-. Découverte[modifier | modifier le code] On entendit parler des bosons Z et W la première fois au cours des années 1960 avec la théorie électrofaible...

favicon
wikipedia.org
Quasi-particule — Wikipédia

Quasi-particule — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les quasi-particules, ou quasiparticules, sont des entités conçues comme des particules et facilitant la description des systèmes de particules, particulièrement en physique de la matière condensée. Parmi les plus connues, on distingue les trous d'électrons qui peuvent être vus comme un "manque d'électron", et les phonons, qui décrivent des "paquets de vibration". Vue d'ensemble[modifier | modifier le code] Introduction[modifier | modifier le code]...

favicon
wikipedia.org
Statistique de Bose-Einstein — Wikipédia

Statistique de Bose-Einstein — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauter à la navigation Sauter à la rechercheEn mécanique quantique et en physique statistique, la statistique de Bose-Einstein désigne la distribution statistique de bosons indiscernables (tous similaires) sur les états d'énergie d'un système à l'équilibre thermodynamique. La distribution en question résulte d'une particularité des bosons : les particules de spin entier ne sont pas assujetties au principe d'exclusion de Pauli, à savoir que plusieur...

favicon
wikipedia.org
Liaison nucléaire — Wikipédia

Liaison nucléaire — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Défaut de masse » redirige ici. Ne pas confondre avec Excès de masse. La liaison nucléaire est le phénomène qui assure la cohésion d'un noyau atomique. Le noyau atomique est composé de protons de charge électrique positive, et de neutrons de charge électrique nulle. La répulsion coulombienne tend à séparer les protons. C'est l'interaction forte, portée par les gluons, qui permet d'assurer la stabilité du noyau. Énergie de liaison[modifier | modif...

favicon
wikipedia.org
Force nucléaire — Wikipédia

Force nucléaire — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article concerne la force appelée parfois force forte résiduelle. Pour la force nucléaire forte, voir Interaction forte. Pour la force nucléaire faible, voir Interaction faible. Pour ses applications, voir Énergie nucléaire. La force nucléaire, qui s'exerce entre nucléons, est responsable de la liaison des protons et des neutrons dans les noyaux atomiques. Elle peut être interprétée en termes d'échanges de mésons légers, comme les pions. Même s...

favicon
wikipedia.org
Couleur — Wikipédia

Couleur — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Peinture de Claude Monet.« Le peintre ayant sur sa palette des couleurs, peint de la couleur, c'est tout simple[1]. » La couleur est la perception visuelle de l'aspect d'une surface ou d'une lumière, basée, sans lui être rigoureusement liée, sur la répartition spectrale de la lumière, qui stimule des cellules nerveuses spécialisées situées sur la rétine nommées cônes. Le système nerveux transmet et traite l'influx jusqu'au cortex visuel. La couleur...

favicon
wikipedia.org
Chromodynamique quantique — Wikipédia

Chromodynamique quantique — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir CDQ. La QCD montre, par exemple, qu'un méson se compose d'un quark et d'un antiquark et du champ des gluons correspondant, illustrés ici respectivement en rouge et en vert (M. Cardoso et al.[1]). La chromodynamique quantique (en abrégé CDQ ou QCD, ce dernier de l'anglais Quantum ChromoDynamics) est une théorie physique qui décrit l’interaction forte, l’une des quatre forces fondamentales, qui permet de comprendre l...

favicon
wikipedia.org
Nombre quantique — Wikipédia

Nombre quantique — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Quantique.Les nombres quantiques sont des ensembles de nombres définissant l'état quantique d'un système. Chacun de ces nombres définit la valeur d'une quantité conservée dans la dynamique d'un système quantique. Ce sont des nombres entiers ou demi-entiers, de sorte que les grandeurs observables correspondantes sont quantifiées et ne peuvent prendre que des valeurs discrètes : c'est une différence fondamentale entr...

favicon
wikipedia.org
Saveur (physique) — Wikipédia

Saveur (physique) — Wikipédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.La saveur, en physique des particules, est une caractéristique permettant de distinguer différents types de leptons et de quarks, deux sous-familles des fermions. Les leptons se déclinent en trois saveurs et les quarks en six saveurs. Les saveurs permettent de distinguer certaines classes de particules dont les autres propriétés (charge électrique, interactivité, etc.) sont similaires. Les dénominations des saveurs ont été introduites par Murray Gel...

favicon
wikipedia.org
border